© %author%

Manze/ Darline Desca/Eud - Source photo : google search

Trois stars féminines chantent la femme haïtienne

« Fanm Kanson », tel est le titre qui nous est présenté par l’artiste à plein temps, Darline Desca, tiré de son deuxième album « Rendez-vous » sorti en Octobre 2016. De concert avec deux autres voix féminines, l’artiste nous a dressé un tableau de la femme nous rappelant sa place dans la société.

Dans un mélange de Rara et de Jazz, Darline, Manzè et Eud nous érigent le portrait de l’être féminin. Sur un ton assez rythmé, ces femmes nous ont présenté la radiographie de la femme en général.

En effet, la chanson présente trois parties où chacune d’elles jette son dé. « Yon fanm vanyan, yon fanm ginen ki fè pyebwa lavi donnen », c’est sur ces notes que débute le premier strophe. La femme étant porteuse de vie, est symbole de vaillance et de courage, selon la belle Darline. Étant perpétuellement en lutte contre la vie, la femme se veut une guerrière invincible face aux épreuves quotidiennes. « Se nou ki bay, se nou ki bay lavi », nous laisse entendre l’artiste.

Manzè quant à elle, entre en scène en envoyant un coup de chapeau aux femmes militantes. Elle se dit fière d’être « fanm kanson ». « Lè nap defann dwa nou, yo mande esken fou », nous lance Eud qui conçoit la femme comme l’artisan de sa vie. La princesse nous peint la réalité des millions de mères qui luttent pour éduquer seules leurs enfants d’ici et d’ailleurs.

En fait, » Fanm kanson » n’est pas qu’une description de la femme étant le « Poto mitan » de la société, mais un stimulant pour la conscience féminine. En  outre, ce titre se veut être à la fois un rappel et une invitation, sur ce, Darline Desca notre chère artiste à plein temps à lâché cette dernière phrase « kote fanm kanson m yo ann ale ».

Laisser un commentaire

Catégories