© %author%

Source photo google search

Une américaine d’origine haïtienne nommée doyenne à l’Université Harvard

Claudine Gay a été nommée, ce 23 juillet, doyenne de la Faculté des Arts et des Sciences (FAS). Annoncée par Lawrence Bacow, président de l’Université via le site officiel de la prestigieuse institution (Harvard Gazette), la nouvelle doyenne, qui remplacera Michael D. Smith, rentrera en fonction le 15 août 2018. chapo

Née de parents haïtiens, Claudine Gay a un curriculum vitae bien rempli. Membre de la faculté de Harvard depuis 2006, elle est professeure de gouvernement et d’études africaines et afro-américaines. Avant sa nomination, elle était doyenne des sciences sociales à la FAS. Elle a obtenu un doctorat du Département du gouvernement de l’Université d’Harvard en 1998, elle a reçu le prix Toppan du département pour la meilleure thèse en Sciences Politiques. Elle a décroché un baccalauréat en économie de l’Université Stanford où elle a eu son diplôme en 1992 avec mention et distinction, elle a également gagné le prix Anna Laura Myers pour la meilleure thèse en économie.
    
« Claudine Gay est une politologue éminente, une enseignante admirée, un mentor et une dirigeante expérimentée avec un talent pour la collaboration et une passion pour l’excellence académique. Je suis convaincu qu’elle dirigera le FAS avec la vitalité et les valeurs qui caractérisent les universités à leur meilleur niveau. Elle inspire la confiance », a déclaré Bacowdans l’annonce de nomination.

« Elle s’engage à la liberté d’expression, à un dialogue solide à travers les lignes de la différence et à l’inclusion en tant que pilier de la force de Harvard. Elle rayonne un souci pour les autres – et pour la façon dont ce que nous faisons ici peut aider à améliorer des vies bien au-delà de nos murs. Elle est quelqu’un qui élève chaque conversation dont elle fait partie … » a continué le président. 

La nouvelle recrue, quant à elle, n’a pas hésité à réagir face à tous ces compliments. « Il est difficile d’imaginer une occasion plus excitante que d’apprendre et de diriger la faculté, le personnel et les étudiants de la FAS. Nous sommes tous attirés ici, chacun à notre manière, par une passion pour l’apprentissage, une recherche de compréhensions plus profondes et une volonté de servir le bien commun. J’ai hâte qu’on travaille ensemble pour faire avancer notre mission partagée, une mission jamais plus importante que maintenant. » 

Notons que la Faculté des Arts et des Sciences (FAS) est la plus grande des sept (7) facultés qui constituent l’Université Harvard aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Catégories