© %author%

Une nouvelle loi texane interdit l’avortement au delà de 6 semaines de grossesse

Au Texas une nouvelle loi sur l’avortement signée au mois de mai est entrée en vigueur ce mercredi, premier jour du mois de septembre. Elle stipule que tous les avortements faits (même en cas de viol et d’inceste) au delà de 6 semaines de grossesse sont interdits et entraînent 10 000 dollars d’amende. Sauf si l’opération est nécessaire pour la survie de la femme.

C’est le gouverneur texan républicain Greg Abbott qui a signé cette loi contre l’IVG au mois de mai. Elle est entrée en vigueur ce mercredi dans un pays où 85% des femmes avortent après six semaines de grossesse selon AFP.

« Sans secours, à partir de demain, 7 millions de femmes texanes en âge de procréer n’auront plus accès à l’avortement après six semaines de grossesse, obligeant celles qui cherchent à mettre fin à leur grossesse à parcourir des centaines de kilomètres hors de l’État pour se faire avorter, si elles en ont les moyens. Cette loi inconstitutionnelle est une attaque à grande échelle contre les patients, leurs prestataires de soins de santé et leurs systèmes de soutien » a dénoncé Alexis McGill Johnson, présidente du Planning familial auprès du NBC News.

Plusieurs organisations féministes sont montées au créneau contre cette nouvelle loi et ont réclamé son interdiction le 30 août devant la Cour suprême américaine. Aucune sanction pénale n’est déclarée par le texte officiel néanmoins « l’État encourage ses citoyens à porter plainte au civil contre les femmes avortant » a précisé CNN. Les accusées et complices jugées coupables verseront une amende de 10 000 dollars et même plus. Une somme qui servira de récompense aux dénonciateurs.

Laisser un commentaire

Catégories