© %author%

Exiled Inland: un film-documentaire qui parle de la situation des domestiques en Haïti

Cassandre Thrasybule en collaboration avec Fanm on films, Chokarella et Humain interaction Foundation a réalisé ce jeudi 3 juin 2021, une projection virtuelle de Exiled Inland. C’est un film-documentaire qui parle de la situation des domestiques en Haïti.

‘’Ekzile lakay yo ‘’, en créole haïtien, touche un sujet extrêmement important et peut donner lieu à un débat constructif autour de la situation de ces travailleurs(euses) souvent maltraités par leurs employeurs.

En Haïti, malgré le fait que la conjoncture économique se dégrade et complique la vie de la population, il y a toujours quelqu’un (propriétaire ou locataire de maison), qui a besoin d’un travailleur-domestique à temps partiel ou à temps plein. Les personnes qui accomplissent ces tâches viennent souvent de la campagne, abandonnant au passage famille et amis. Ce qui accentue l’exode rural au sein de la population haïtienne.

Cassandre Thrasybule à travers Exiled Inland, nous peint une réalité souvent ignorée par nos pairs. ‘’ Ekzile lakay yo est un film-documentaire qui fait une projection sur ces personnes qui abandonnent leur famille et leur maison pour venir accomplir des tâches ménagères en ville ‘’, explique la réalisatrice qui touche aussi le traitement inhumain que subissent ces employés.

Le premier personnage présenté dans ce documentaire s’appelle Edna Jean-Baptiste. Mère de deux enfants, elle travaille comme servante à Route de Frères du jeudi au mardi, tandis que ses enfants habitent dans la commune de carrefour, à 18 km de l’endroit ou elle travaille. Tous les mardis, Edna laisse son lieu de travail pour aller voir ses enfants. Ce trajet qui devrait durer normalement une demie-heure, dure parfois plusieurs heures à cause des embouteillages. Arrivée souvent tard chez elle, Edna ne peut passer que la journée de mercredi avec ses progénitures.

Jean-Marc, un gardien présenté dans le documentaire, est père de famille. Travaillant à Fermathe, il doit parcourir au moins 150 km en voiture s’il veut voir sa famille qui habite dans le département de Nippes. Pour répondre à ses responsabilités, il envoie seulement de l’argent en attendant parfois quelques jours de congé pour aller voir sa famille.

Exiled Inland, selon les dires de la réalisatrice, n’est pas un film-documentaire qui a été réalisé dans le but de dénoncer la pauvreté ou l’instabilité politique à laquelle le pays se trouve confronté. ‘’ Le film fait une approche sociologique et historique. Le but était d’essayer de comprendre cette situation qui devrait interpeller notre conscience ‘’, explique Cassandre Thrasybule .

Ce film-documentaire met l’accent sur ces familles éloignées. Il parle de ces pères et mères de famille qui passent beaucoup plus de temps sur leurs lieux de travail qu’avec leurs enfants. 

Selon Marie-Laurence Jocelyn Lassègue, ancienne ministre de la condition féminine et aux droits des femmes, ‘’ Ces hommes et ces femmes qui travaillent très loin de leur famille et qui passent parfois plusieurs années loin de leurs enfants, vivent dans une sorte d’esclavage modernisé ‘’, déplore-t-elle.

Suzy Castor, historienne haïtienne, fait partie des personnes invitées à partager leurs avis sur la question au cours de la réalisation de ce documentaire. Elle voit la situation de ces gens comme une prolongation de l’esclavage. ‘’Souvent, c’est comme une relation maître-esclave. On les traite comme s’ils constituaient la dernière couche de notre société’’, lance l’historienne.

Lorsqu’un enfant grandit, la présence de ses parents lui est essentielle. Un enfant élevé dans une famille où l’un des parents est constamment absent peut rencontrer de graves difficultés de développement. Dans le cadre de ce film, la psychologue Roseline Benjamin a mis l’accent sur les conséquences qui se cachent derrière cet acte. ‘’ La séparation des enfants et de leurs parents doit se faire avec beaucoup d’attention. L’enfant peut se sentir abandonner, rejeter quand l’amour parental ne se fait pas sentir ‘’.

La projection de Exiled Inland a été faite ce jeudi 3 mai 2021. Ce film-documentaire, réalisé par Cassandre Thrasybule, met en lumière la vie que mènent certains parents qui accomplissent des travaux ménagers dans une autre ville (Port-au-prince surtout), pour pouvoir nourrir leurs enfants.

Laisser un commentaire

Catégories