Photo soumise par Kattiana Duverneau

Kattiana Duverneau, fait tout pour la communauté féminine capoise

Beaucoup de gens veulent apporter un changement dans le pays mais très peu sont ceux qui y arrivent. Le parcours pour passer de l’abstrait au concret n’est pas aussi facile qu’on le pense. Mais peu importe le degré de difficulté, certaines personnes y arrivent quand même. Le chemin parcouru par Kattiana Duverneau est bien la preuve que quand on veut, on peut.

Diplômée de l’Université Publique du Nord au Cap-Haitien (UPNCH) en Sciences Administratives et de l’Alliance Informatique en Technique Bancaire, cette jeune femme fait tout son possible pour mettre au grand jour le travail réalisé par les habitants du Cap surtout celui des femmes. « Je suis une personne très impliquée au sein de ma communauté, le Cap-Haitien. Je travaille avec des enfants, des jeunes et des femmes. », nous a confié la native de Port-au-Prince dont les parents sont partis vivre dans le Nord du pays dès ces 3 ans.

A travers « Espas Fanm Yo »,  une émission socioéducative et culturelle qu’elle co-anime avec Derat Guyvelana à la Radio Télé Mix, elle donne le micro aux capoises pour qu’elles puissent partager leurs expériences qu’importe leur domaine d’évolution. L’émission Espas Fanm Yo représente le portail entre les membres d’une société muette mais qui rêve de faire entendre sa voix et le reste de la population, du monde. 

« L’émission a pour but d’envoyer nos voix, nos messages et nos initiatives le plus loin possible. C’est notre porte-voix pour que les gens prennent conscience que nous (les femmes), on a des droits, des devoirs et des valeurs. » a t-elle continué. 

Étant coordonatrice de plusieurs associations qui œuvrent en faveur de la gente féminine notamment l’International Women of H.O.P.E au Cap-Haitien (IWOH Cap-Haïtien) et l’Association des Femmes Universitaires du Cap Haïtien-Nord (AFUCH-Nord), l’un des centres d’intérêt de Kattiana Duverneau est la militance féminine. Un objectif qui lui a permis de décrocher une attestation, des suites d’une formation qu’elle a suivie en ligne, sur la Violence faites aux femmes à l’Université de la Sorbonne du 8e arrondissement. 

Toujours très impliquée dans sa cause pour l’épanouissement de la femme, la licenciée en administration, par le biais de l’AFUCH-Nord, organise une formation le 29 et 30 juinà la mairie de la dite ville autour des thèmes « Entrepreneuriat et Leadership, Violence basée sur le genre et le mouvement féministe en Haïti : Réalisations et Perspectives ». 

Une formation au cours de laquelle cent (100) femmes, âgées de 15 et 35 ans, auront l’occasion d’apprendre à se connaitre elles-mêmes et de réveiller les femmes d’affaires qui plus est leaders qui sommeillent en elles.

Étant donné que sa présence à la Radio Télé Mix est, pour l’instant, lié au bénévolat et tenant compte aussi qu’elle n’a pas un travail formel, les ressources financières dont dispose Kattiana pour donner vie à ses divers projets sont moindres. Néanmoins, ce détail important ne l’empêche pas de concrétiser, dans la mesure du possible, ses plans. 

Comme le dit la citation française, il n’est pas d’obstacle que la persévérance et le courage ne surmontent. Et Kattiana Duverneau, cette jeune femme de 28 ans, ne compte pas du tout s’arrêter là parce que pour elle, la meilleure porte parole d’une cause, d’un mouvement est une personne dont le genre est la principale victime.       

Laisser un commentaire

Catégories