© %author%

Louise Mushikiwabo est réélue à la tête de l’OIF

Louise Mushikiwabo, la Secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) depuis janvier 2019, est reconduite pour un mandat de 4 ans. Entrepreneuriat féminin, fonds de soutien aux femmes face aux crises et femmes actrices du numérique font partie des nombreux chantiers engagés au cours de son premier mandat.

Pour ce nouveau mandat, Louise Mushikiwabo va poursuivre la réforme de l’OIF, engagée depuis 2018. Ceci, pour une action plus resserrée et plus proche des populations. Une Francophonie qui s’inscrit au nouveau cadre stratégique 2023-2030, et qui aura en ligne de mire trois principaux objectifs : l’action pour les jeunes et les femmes, l’influence sur la scène internationale et et l’attractivité.

« Je prends cette marque de confiance avec beaucoup d’humilité », a déclaré Louise Mushikiwabo lors de la cérémonie de clôture du sommet de la francophonie.

« Le soutien, l’affection, je ne prends jamais ça pour acquis », a t-elle expliqué après l’annonce de sa réélection. Elle fait la promesse de continuer à s’investir « beaucoup plus » pour son prochain mandat.

« Je continuerai à mettre toute mon expérience et mon énergie au service de notre organisation », précise-t-elle. « Nous voulons être une organisation qui répond et qui est présente auprès de ses citoyens. »

Elle promet ensuite de s’atteler « à la mise en oeuvre des décisions prises à Djerba, signe de la francophonie de l’avenir. »

Ancienne ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de la Communauté de l’Afrique de l’Est de la République du Rwanda, elle avait été auparavant ministre de l’information du gouvernement du Rwanda.

Née en 1961, elle a vécu pendant plus de vingt ans aux USA avant de revenir en Afrique où elle a aussi travaillé pour la Banque Africaine de Développement (BAD).

Plus de publications

Laisser un commentaire

Catégories