© %author%

Olena Kurilo, celle dont le visage est perçu par plus d’un comme « le symbole de la guerre en Ukraine »

« Jamais, sous aucune condition, je ne me soumettrais à Poutine. C’est mieux de mourir », a déclaré Olena Kurilo.

Olena Kurilo est une enseignante ukrainienne de 52 ans qui fait partie des premières victimes du conflit russo-ukrainien. La maison de cette dernière a été anéantie suite à des bombardements survenus dans le nord-est de l’Ukraine, dans la banlieu de Kharviv. Après une frappe de missile, les éclats de verre l’ont presque défigurée.

« Ma maison est complètement détruite, il n’y a pas de fenêtres, pas de portes. Même le sol a été complètement arraché », a relaté celle qui est d’origine russe au journal Euro News.

Avec un bilan de 314 personnes mortes en Ukraine, l’éducatrice qui a repris force après l’explosion n’est nullement intimidée. La mère de famille qui se dit être prête à défendre sa patrie.

« Je vais me lever et partir, je ferai tout pour l’Ukraine, autant que je peux, avec autant d’énergie que j’en ai. Je ne serai toujours que du côté de ma patrie. Jamais, sous aucune condition, je ne me soumettrais à Poutine. C’est mieux de mourir », a indiqué l’éducatrice au micro de Times of Israel.

Laisser un commentaire

Catégories