© %author%

Pour avoir été soumises à des tests gynécologiques forcés, des australiennes vont poursuivre le Qatar

Elles sont sept femmes originaires de l’Australie a rapporté l’AFP qui entendent poursuivre le Qatar, car elles ont été contraintes de passer des examens gynécologiques à l’aéroport de Doha.

L’incident s’est déroulé à la fin de l’année dernière. Quelques passagères du Qatar airways au moment de leur départ ont été retenues contre leur gré pour subir des examens gynécologiques. Cause. Un bébé a été abandonné par sa mère dans les toilettes de l’aéroport. Elles étaient 13 et 7 d’entre-elles ont décidé de porter plainte auprès de la justice australienne.

Le message est « d’envoyer aux autorités du Qatar le message selon lequel ils ne peuvent pas traiter les femmes de cette manière », a indiqué lundi l’avocat des plaignantes, Damian Sturzake à l’AFP.

Selon ce dernier, l’objectif d’une telle démarche est la réclamation « d’excuses formelles, une compensation et une protection pour les passagères transitant par cet aéroport ».

Shylene Prempin avec l’AFP

Laisser un commentaire

Catégories