© %author%

Photo soumise par Valierie Alcide

Valierie Alcide, mannequin et actrice dans l’âme

Valierie Alcide est une mannequin internationalement reconnue. Au cours de l’année écoulée, elle a été sous les feux des projecteurs en représentant Haïti sur diverses scènes de concours de beauté. Découvrez les différents aspects de sa carrière et ce qui fait qu’elle soit cette femme engagée, dynamique et créative.

Née à Limbé en 1995, Valierie Alcide est la top-modèle haïtienne qui ose la coupe à la garçonne, qui à la peau mate et le regard perçant. Très souriante sur la plupart de ces clichés, elle est également actrice, comédienne, étudiante finissante en diplomatie au Centre d’Etudes Diplomatiques et Internationales (CEDI) et passionnée des arts scéniques et de la peinture. 

Grande et svelte, elle a fait ses débuts à dix-sept (17) ans. A l’époque, elle était en classe de seconde et a décidé de représenter les filles de sa salle au concours Miss Collège Regina Assumpta du Cap-Haitien, son école. Depuis, elle y a pris goût et ne compte pas s’arrêter de si tôt.  «  Mon désir de devenir modèle s’est manifesté durant mon adolescence. Depuis, j’ai adopté ce métier et je compte encore faire du chemin avec » nous confie Valierie au cours d’un entretien. Une envie brûlante, un amour de la scène et des défilés qui lui a permis de prendre part à plusieurs concours de beauté professionnels et de faire ses preuves.     

En 2014, l’étudiante en théâtre à l’Ecole Nationale des Arts (ENARTS)  a participé à Miss Haïti Caraïbes où elle a terminé Miss Photogénique. Deux ans plus tard, elle participa au concours Miss Teen Haïti et fut élue Meilleure talent du concours. En 2018, Valierie Alcide a été couronnée Miss Grand Haïti 2018. Un titre qui lui a permis de participer en octobre dernier à Miss Grand International en Birmanie et d’être classé au Top 20 des meilleurs costumes de la compétition. S’identifiant comme une femme dynamique, énergique et lionne, son signe astrologique, Valierie compte bien continuer son aventure pour faire valoir la beauté naturelle de la femme haïtienne. 

Valierie Alcide n’est pas qu’une jolie mannequin qui défile sur un podium, elle a plusieurs cordes à son arc. L’une d’entre elles c’est l’art de la scène et elle est douée. « J’ai toujours été une comédienne et actrice dans le sang. Déjà à l’école, je prenais part entre autres à toutes les activités de théâtre de classe, de journée de couleurs. », confesse Valierie Alcide. C’est en partie cette passion pour le théâtre qui lui a poussé à intégrer l’ENARTS. 

Une chose en entrainant une autre, elle décide de répondre à l’appel du casting pour le film « Machann fig la » réalisé par Ciné Institute ce qui lui a permis de décrocher le rôle de Mèmène, l’amie fidèle et confidente de Tinamiz, l’actrice principale du film. Le déroulement des faits démontre que le romancier Paulo Coehlo a eu raison de dire que « Quand tu veux quelque chose, tout l’univers conspire à te permettre de réaliser ton désir ». Selon la jeune actrice, cette expérience qui lui a permis de prendre confiance en elle et en ses capacités fut formidable et ce  à tous les points.        

Face à ce nouvel aspect de sa vie professionnelle, Valierie Alcide s’est dite se sentir extraordinaire d’avoir pu participer à la création d’une œuvre qui divertit des milliers de gens et qui restera à jamais dans le patrimoine culturel de l’humanité. Un métier naissant qui lui comble de bonheur et de fierté et qui selon elle ouvrira des portes vers des futurs tournages.    

En plus de tout ca, Valierie adore la peinture depuis son plus jeune âge. « C’est une partie de ma vie que j’ai jusqu’ici partagé avec très peu de gens. C’est ma bulle, mon havre de paix, mon petit monde. Il m’arrive dès fois de sursauter tard dans la nuit histoire de tracer un trait sur une toile afin de ne pas perdre l’inspiration. Pour moi, c’est une question de pulsion, d’envie et d’impétuosité», nous avoue la modèle. « Je peins pour me libérer, pour m’exprimer et pour vivre, vivre au-delà d’exister », ajoute t-elle.           

Valierie compte, au cours de l’année 2019, s’investir dans beaucoup de projets tant sur le plan personnel que professionnel. Pour l’instant, elle choisit de se consacrer à ses études sans pour autant mettre en suspens sa vie professionnelle. En parallèle, elle se concentre sur son prochain personnage, Lolita, qui est une jeune fille amoureuse, attentionnée mais extrêmement jalouse qui ne cesse de mettre mal à l’aise son copain cinéaste qui travaille sur un documentaire avec une mécanicienne dénommée « Bikini ». Le court-métrage en question porte d’ailleurs le nom de cette dernière. 

Avec ce palmarès digne de n’importe quelle star internationale, Valierie Alcide demeure une jeune capoise qui n’a pas du tout perdu son accent et qui se voue dans le social et dans le droit de la personne.   

Membre de la Jeune Chambre Internationale (JCI) et de la Chambre de Commerce des Femmes Entrepreneures d’Haïti (CCFEH), Valierie est le symbole de cette jeunesse haïtienne qui fait de son mieux pour ne pas se laisser emporter pour le courant fatidique de la vie quotidienne, une jeunesse qui utilise ses connaissances et ses aptitudes pour faire de grandes choses en dépit de la manque d’attention et d’encadrement dont elle est victime tous les jours.                             

Laisser un commentaire

Catégories