© %author%

Photo soumise par Chef Vincent

Chef Vincent, une bride’s kitchen

Personne ne peut prétendre ne pas être ému devant un chef cuisinier. Surtout si cette personne aux doigts de fée fait partie de ses acquaintances alors on ne fait qu’imaginer et saliver des mets appétissants à longueur de journée.

Originaire de la fière cité christophienne, le Cap-Haitien, Sandy Laura Vincent évolue à Montréal. Mais plus important elle vit sa passion. Pas besoin de chercher loin pour comprendre que cette jeune femme à la cuisine dans la peau et vit pour cette passion. Vous êtes surement déjà tombés sur un de ses posts sur les réseaux sociaux où elle montre plus que de la nourriture mais de l’art sur fond d’assiette. Des formes, des couleurs, un arrangement de connaisseur et hop elle arrive à transcender cette passion aux mortels que nous sommes.

La jeune capoise considère la cuisine comme un monde à part qui lui permet de s’exprimer, d’être elle-même et surtout un monde où comme une reine elle règne. Faire de la cuisine met ses sens aux aguets, elle crée de ses mains, touche la texture des produits, contemple et juge l’effet avec ses yeux, goûte l’exquise saveur sur sa langue, sentir l’agréable odeur de cuisson avec son nez et pourquoi pas ses oreilles permettant d’entendre les compliments qui ne manquent de venir ensuite. 

Notre chef est très confiante. Elle parle de son métier comme d’un fiancé qu’elle chérit. Elle nous confie qu’elle ne laisse pas en plan la cuisine haïtienne même si elle évolue en terre étrangère. La cuisine pour elle est comme un sacerdoce, c’est sa vocation. Elle compte y laisser une touche personnelle et bien surtout mettre en œuvre pour une continuelle évolution de la cuisine en général et la cuisine haïtienne en particulier. En tant qu’experte elle nous confirme cette vieille croyance qui stipule que l’on mange d’abord avec les yeux. Il faut en effet que nos yeux soient attirés pour que l’on s’intéresse aux plats. Elle explique son amour est aussi en partie dû au fait que tout est modifiable, un seul ingrédient peut servir pour réaliser des plats différents.

Elle se réjouit de l’ampleur que prend la cuisine à travers le monde. Certes on a toujours mangé mais l’art n’était pas au rendez-vous. La cuisine est comme une science de nos jours. Elle relie les villes du monde, elle fait le pont entre les cultures. Elle permet les échanges. Elle fait même office de chaperon sur les tables des amoureux. 

Laura Sandy Vincent ne pars pas sans laisser son message:  » Votre choix de carrière doit venir du cœur, non des contraintes familiales ou sociétales ou par peur d’échouer. Faites ce que vous aimez pour une carrière réussie et tout en passion. »

Laisser un commentaire

Catégories