© %author%

Crédit photo : Photo soumise par Danielle Neus

Danielle Neus sur la liste des 25 finalistes de Femme Dofen 2019

Danielle Neus est l’initiatrice de « ALFÒ AYITI », une organisation qui regroupe des universitaires agronomes et agriculteurs qui a pour mission la production et la commercialisation des produits bio. Née le 24 janvier 1987 à Bassin-Bleu, Nord-Ouest Haïti, elle est sensible, courageuse, croyante et adore la nature.

Installée à Port-au-Prince en 2002 avec sa famille, elle a fait ses études secondaires au lycée national de Pétion-ville. Après son baccalauréat, elle a fréquenté l’Institut de Communication et de la Langue Française (ISCOF) où elle a étudié le journalisme. En 2008, elle a intégré le Programme des Universitaires Volontaires pour le Développement des Collectivités (PUVDIC), un programme financé par les Petits Frères de l’Incarnation (PFI) et le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales (MICT) en tant que reporter de terrain.  
 

Après le tremblement de terre dévastateur de 2010, Danielle s’est intéressée au social dans le but d’aider le plus de monde possible. C’est dans ce contexte qu’elle a rejoint en février 2010, l’équipe psycho-socio culturel de Ananda Maga Universal Relief Team (AMURT) comme facilitatrice du programme « SIPO FANM ». Son travail consistait à aider les femmes à développer leur capacité intrinsèque, les intégrer dans les activités sociales du pays, les sensibiliser à coopérer entre elles dans le but d’améliorer leur situation économique difficile. Son plein potentiel étant connu par tous le staff de l’AMURT, elle a été déléguée par cette dernière l’année suivante pour suivre des séminaires d’animation sur le changement sociale et d’agroécologie chez Mouvman payizan papay (MPP).  

 
Ne voulant pas rester sans appliquer les notions qu’elle a apprise lors de la formation en agroécologie, elle a décidé de monter une équipe avec trois (3) personnes qui ont elles aussi suivi les cours dans l’objectif d’implanter à Port-au- Prince un programme dénommé « JADEN PREKAY ». Financé par Unitarian Universalist Service Commitee (UUSC), il s’accentuait sur la production de légumes dans des pneus usagés. 


Près de soixante (60) familles issues de plusieurs zones de la capitale dont Silo, cité St phard, Petite Place Cazeau et Marin 50 avait bénéficié de ce projet.

 
Après l’obtention de son diplôme en agronomie en juin 2018, Danielle Neus travaille sans relâche pour le lancement de la marque des produits Agricoles et aussi pour la création de « KAY’ANM », un centre psycho- éducatif pour les enfants et jeunes dont ALFÒ AYITI est l’initiateur principal.

Laisser un commentaire

Catégories