Crédit photo : Photo soumise par Lunie Joseph

Lunie Joseph sur la liste des 25 finalistes de Femme Dofen 2019

Née à Port-au-Prince, Lunie Joseph est issue d’une famille de trois enfants dont elle est la seule fille. Elle a fait ses études primaires chez les Sœurs Missionnaires de l’immaculée conception et les études secondaires au Lycée technique Elie Dubois. Ayant toujours aimé et voulu être près de gens pour les éduquer, les former et les informer, elle a décidé, après ses études classiques, d’étudier les Sciences de l’éducation à l’Université Autonome de Port-au-Prince (UNAP).

Après le tremblement de terre de 2010 soit deux (2) ans après avoir entamé ses études, la jeune femme a été forcée de couper court à son rêve vu que l’université a été délogée. Toutefois cet événement pas très enrichissant ne l’a pas découragé. Lunie a eu la merveilleuse idée de poursuivre son principal objectif mais cette fois en passant par un autre domaine. C’est ainsi qu’elle a pris la résolution d’étudier le journalisme au Centre de Formation en Communication et en Administration ISNAC.

Lunie qui est de foi chrétienne n’a pas pris beaucoup de temps pour se faire remarquer par les responsables de l’institution. Débordante de passions et qui plus est brillante, elle a décroché, dès les deux (2) premières sessions de son cursus, son premier emploi en tant que présentatrice à la radio Espace FM.  Une expérience qui n’a pas duré longtemps mais qui a été très instructive. Depuis et ça fait déjà (6) ans, Lunie est employée à la radio Zénith FM où elle co-anime avec Denel Sainton et Georges Fortuné l’émission Train Matinal.

Ne voulant pas informer les gens que dans le studio de diffusion de la radio derrière son micro, celle qui co-anime l’émission Train Matinal a décidé de fouler le macadam pour rapporter les news en live. Les dérapages, les détonations, les jets de pierres et autres déboires qui s’y passent habituellement ne lui font pas peur.

Lunie Joseph qui est actuellement en quatrième année en Relations Internationales au Centre d’Études Diplomatique et Internationale (CEDI) aime les feux de l’action, elle aime quand ça chauffe et surtout elle aime être au premier rang de tous les évènements politiques du pays d’où sa constante présence dans les rues lors des mouvements populaires. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle se fait appelée « La Lunie du béton ou L’infatigable Lunie ».

Laisser un commentaire

Catégories