© %author%

JO 2021: A cause de leur taux de testostérone jugé trop élevé, Christine Mboma et Beatrice Masilingi ne joueront pas les 400 m

Par rapport aux critères édictés par World Athletics depuis 2019, le Comité Olympique Namibien (NNOC) a informé la semaine dernière, que les deux prodiges namibiennes Christine Mboma et Béatrice Masilingi, toutes deux âgées de 18 ans ne participeront pas aux Jeux Olympiques malgré leur qualification.

La raison est saugrenue. Leur taux naturel de testostérone est jugé trop élevé, après avoir passé des tests médicaux. « Les résultats de ces tests indiquent qu’elles ont toutes les deux un taux naturellement élevé de testostérone. En raison des règlements de World Athletics, elles ne pourront pas participer aux épreuves allant du 400 m au mile », avait annoncé le NNOC.

Pour y remédier, elles doivent se soumettre à un traitement médical ou encore changer de distance selon la Fédération internationale. Les sprinteuses vont opter pour la deuxième option selon leur coach respectif. « Christine et Beatrice sont déçues de ne pas pouvoir courir dans leur épreuve préférée, mais restent positives et impatientes d’être aux JO avec l’équipe de Namibie », ont déclaré ces derniers.

Laisser un commentaire

Catégories