© %author%

Odette Roy Fombrun, le départ d’une icône

L’écrivaine Odette Roy Fombrun est morte ce vendredi 23 décembre 2022 en sa résidence, selon un communiqué de la famille. Triste, la population en général a salué le départ d’une illustre femme à nulle autre pareille.

Elle est la référence en matière d’histoire et de géographie en Haïti. Elle draine des siècles d’histoire contées dans les multiples pages de ses écrits. Odette Roy Fombrun est le portrait de cette fille d’Haïti qui a enfilé plusieurs costumes en vue d’aider son pays à sortir de ce marasme dans lequel il se trouve.

Institutrice, infirmière…

Odette Roy Fombrun est née à Port-au-Prince. Elle est diplômée en 1935 à l’école normale d’institutrices, et en 1945 est allée aux États-Unis pour poursuivre des études d’infirmière pendant un an à Boston, Massachusetts. Elle a ensuite ouvert le premier jardin d’enfants et le premier fleuriste professionnel d’Haïti. Elle a passé un long séjour à Cuba entre 1950 et 1954 aux côtés de son mari ambassadeur où elle a appris l’art floral.

En 1955, Odette revient à l’éducation et publie son premier livre, Morale et Instruction Civique. Depuis, elle ne s’est pas arrêtée de consolider son engagement dans le domaine de l’éducation en écrivant de nombreux livres d’éducation civique, d’histoire d’Haïti, et en publiant des livres de contes et d’histoires pour enfants. Odette développe aussi la méthode ETTEDO, pour apprendre aux enfants le français et la lecture.

L’éducatrice s’intéresse également à la politique et aux questions d’intérêt national. Elle publie à cet effet des centaines d’articles de journaux et de magazines sur les questions spécifiques de l’actualité sociopolitique, appelant sans cesse à l’union nationale.

Entre 1959 et 1984, Odette connaît l’exil politique, la famille étant menacée par le régime dictatorial de François Duvalier. Elle partage son temps entre les États-Unis et le continent africain, accompagnant son mari représentant de l’UNICEF dans plusieurs pays.

En septembre 1986, elle présente une conférence à Washington sous le thème “La démocratie est-elle possible en Haïti ?” et la plupart de ses recommandations se retrouveront par la suite intégrées dans la Constitution haïtienne de 1987.

En mars 1986, elle publie son traité sur le “Konbitisme”, un manifeste politique basé sur une coutume haïtienne de “coopération dans le partage des activités”, semblable à une longue tradition du kibboutz en Israël dans les domaines de l’agriculture et de la construction. Dans Solutions pour Haïti, Konbit Solidarité Nationale, elle précise les options du Konbitisme et explique la nécessité d’un projet à l’échelle nationale de création de richesses pour combattre la pauvreté.

Depuis 1981, Odette s’engage dans la défense des droits de l’homme, des embargos commerciaux, la domination flagrante des principales économies mondiales, etc.

En 2007, Madame Odette Roy Fombrun et ses enfants, ont créé la fondation Odette Roy Fombrun. Sa mission est basée sur la conviction profonde que pour être durables, l’éducation et le développement doivent se faire à partir d’une “konbit” et des projets mobilisateurs réunissant les citoyens d’une même communauté avec leur jeunesse dispersée et leurs ressortissants vivant à l’étranger.

En juin 2020, le Ministère de la Culture et de la Communication lui rend hommage à l’occasion de sa 103ème anniversaire.

Odette Roy Fombrun n’a jamais été tendre avec les hommes politiques en Haïti. Elle n’a jamais manqué l’occasion de leur tirer l’oreille par des correspondances lisibles dans lesquelles elle faisait parvenir son idée de la situation.

En 2017, elle a écrit le gouverneur de la BRH Jean Baden Dubois pour lui inviter à intervenir pour sauver la bibliothèque Georges Corvington en l’installant à la Banque. En cette même année, elle avait écrit le premier ministre d’alors Jack Guy Lafontant en vue de lui tirer les oreilles sur la situation socio-politique du pays.

Son véritable coup de gueule reste et demeure cette lettre adressée à Ariel Henry où elle a appelé le premier ministre Ariel Henry « à agir maintenant ou à laisser la place à de plus capables ».

« Arrêtez donc vos promesses non-tenues de nous sortir du bourbier en réalisant une entente inclusive, avait exhorté Odette R. Fombrun, au chef de la Primature.

Avant Ariel Henry, en 2019, elle avait accusé le Core Group de n’avoir rien fait que soutenir le mandat du Président Jovenel Moïse et d’avoir contribué à son échec et à la situation chaotique qui règne aujourd’hui en Haïti.

Odette Roy Fombrun reste l’autrice la plus prolifique de sa génération.

Plus de publications

Laisser un commentaire

Catégories