Crédit photo : Photo soumise par Sabine Martelly

Sabine Martelly sur la liste des 25 finalistes de Femme Dofen 2019

Née d’une mère originaire de Cavaillon, Sabine Renaude Martelly a vu le jour un 10 juin à Delmas. Mère de quatre (4) enfants, elle est une femme de solidarité respectée de tous et de toutes. Elle consacre une grande partie de sa vie aux autres en travaillant dans et pour l’intérêt général.

Dès son enfance particulièrement à ses 13 ans, Sabine avait déjà un penchant pour l’humanitaire, avant même qu’elle ne sache ce que c’était, à travers ses actions sur les bancs de l’école. Elle a exercé un regard aiguisé sur le social et le monde, toujours avec plein de bon sens et d’intelligence. Son humour, sa gentillesse et son humanisme avérée, lui a valu par ses paires le pseudonyme de Reine de l’humanitaire.

Détentrice d’un doctorat en philosophie et Communication et Ambassadrice du Centre Sportif Italiano, symbole de la diplomatie culturelle du Vatican, Sabine est une femme d’humour et de convivialité. Elle aime le collectif, rire et partager la vie des autres. Le plus souvent, elle paraît un peu rigide et distante mais en réalité, elle est modeste, exigeante et généreuse avec sa voix lente et douce.

Représentante en Haïti de la OUR – Operation Underground Railroad, une ONG américaine qui lutte contre le trafic et la traite des enfants; Sabine a été Secrétaire d’État à la Jeunesse, au Sport et à l’Action Civique.

Ecœurée par la situation des femmes dites « femmes de trottoirs » dans le pays, elle a fondé le Centre Professionnel Fanm Kore Fanm de par lequel elle a institué le programme « Rédemption » qui consiste à donner un nouveau départ, à redonner de l’espoir aux travailleuses de sexe en les offrant une profession gratuite leur permettant de changer de vie. Sabine qui est une femme libre d’esprit et juste, une femme de terrain, intègre, dynamique et à l’écoute. Elle participe également à des œuvres caritatives répondant aux cris des personnes en situations nécessiteuses un peu partout dans le pays à travers l’Asosyasyon Fanm Kore Fanm (AFKF) qu’elle a fondé en 2005. Cette dernière qu’elle préside encore aujourd’hui est une association de solidarité visant à promouvoir les droits et l’émancipation des femmes. Son engagement dans la cause pour l’émancipation des femmes, son combat pour une Haïti prospère, son humanité, son investissement au service des autres lui a valu l’honneur d’être récipiendaire de plusieurs prix tant en Haïti qu’à l’étranger.

Femme pieuse, travailleuse infatigable avec un coeur bienveillant, la Reine de l’humanitaire nourrit de grands rêves notamment celui de voir un jour Haïti, sa mère patrie ainsi que ses compatriotes, sortir de l’enfer de la pauvreté.

Laisser un commentaire

Catégories