© %author%

Schebna Bazile, l’art de la scène inscrit dans son ADN

Originaire de la ville de Borgne, culturellement appelée “Obòy”, Schebna Bazile a conquis le Cap-Haïtien et les capois(es). Elle se peint comme une amoureuse de littérature, une haïtienne authentique. Passionnée d’art et de toutes disciplines qui s’y rapprochent, la jeune metteuse en scène a lancé cette année le “Festival Rasin”, l’unique festival au Cap-Haïtien sur l’atizay dont elle est la coordonatrice. Elle est aussi l’instigatrice du Prix Poésie Jean Élie François, en hommage à cette précieuse âme partie bien trop tôt. Cette fois encore la mort n’a pas su faire preuve de patience et a enfouie cette luciole au fond des ténèbres.

Voir Schebna sur scène ou assister à une de ses représentations est toujours une expérience inédite. Il faudrait être de marbre pour ne pas se laisser entraîner dans ce labyrinthe d’émotions complexes que la metteuse en scène vous entraîne. Schebna développe aussi une passion pour le cinéma, elle a participé au montage de “TRAS SILANS” avec Leonica Pierre Maintus et Rodeline Doly.

La jeune femme trouve son inspiration dans tout ce qui l’entoure. Elle ne se choisit pas une muse inerte, totalement abstraite. Comme un papillon, elle butine l’essence de ses œuvres sur tout ce que ses yeux peuvent voir, sur tout ce qui peuvent émouvoir ses sens. Son inspiration ne vient pas essentiellement du côté de la lumière mais aussi des choses qui projettent des ombres moins réjouissantes. La jeune femme transmet la vie à travers ses pièces, ses écrits mais aussi au quotidien. Il serait difficile que Schebna voit une connaissance et qu’elle ne l’étreigne pas pour lui insuffler une partie de son énergie, de sa joie de vivre. En somme, Schebna Bazile est une vivante et elle met ses spectateurs.trices face à toutes les facettes de la vie dans ses représentations, elle ne fait pas de quartier. Le spectateur doit affronter l’existence.

Un art citoyen, engagé et empreint d’humanité

Schebna prend plaisir à illustrer dans ses œuvres son quotidien de jeune citoyenne. Les messages sont clairs, elle dépeint la société haïtienne, ses mœurs, ses tares. Elle ne reste pas statique dans la retransmission de ce message. Elle est tantôt tragique, dramatique, comique mais le message reste le même. Un art qui transcende le culturel haïtien, met en valeur le potentiel humain mais aussi ses faiblesses, ses erreurs. Elle en profite pour éduquer son public, malgré lui. L’art a aussi son mot à dire dans la construction de cette communauté plus harmonieuse que nous voulons.

L’élue du théâtre

Le théâtre s’est révélé à elle à l’école. Mais déjà elle savait transmettre son imagination sur ses cahiers et tenait en haleine ses camarades qui raffolaient ses écrits. En 2009, après avoir joué dans “Dérives”, un texte de Frankétienne mis en scène par Rosny Félix, elle choisit définitivement cette voie de tout cœur. Elle vit à travers le théâtre sa vérité de femme, d’humaine et d’artiste. Son âme et le théâtre ne font qu’un. L’un vit à travers l’autre.

“Si je devais parler d’un secret pour mon art, ce serait la consistance”

Schebna Bazile

Sa famille a toujours été un socle pour ce métier qu’elle s’est choisie. La confiance qu’elle place en elle est une source de motivation. Son public en est également une. Elle se surpasse chaque jour pour lui plaire. Elle le fait pour elle-même, pour asseoir sa vision des choses.

“Je reste motivée pour donner libre à mon imagination, pour permettre à toutes ces histoires, ces personnages qui me cohabitent le temps de voir le jour et de s’épanouir. Ma motivation personnelle est nécessaire pour produire des œuvres esthétiques, de qualité pour un public toujours attentif à mon art”

Schebna Bazile

Pour Schebna, l’art se définit par tout ce qui peut réveiller le sens de l’humain, qui peut inspirer, toucher l’âme et transformer un être. Elle va un peu plus loin pour expliquer que pour elle un artiste doit pouvoir marquer de son influence une société, un individu. Dans le cas contraire, elle ne le considère pas comme tel.

Schebna Bazile aurait pu être décoratrice d’intérieur, designer, réalisatrice. Mais pour l’instant, elle se plonge dans l’univers de l’art dramatique pour n’en ressortir que par bribes, le temps de nous faire découvrir et redécouvrir ses œuvres artistiques et entre deux spectacles faire vibrer nos âmes humaines.

Laisser un commentaire

Catégories