Endométriose : une maladie inconnue qui ronge la vie des femmes haïtiennes.

  • Gerlourde St Val | mardi 09 octobre 2018
Source photo google search

L’endométriose est une maladie très peu connue en Haïti. Caractérisée par des douleurs atroces lors des règles, elle est souvent confondue au « fredi » ou encore aux douleurs normales qui accompagnent les règles. Par conséquent bon nombres de femmes subissent les affres de cette maladie dans la plus complète des ignorances. Alors que l’endométriose fait beaucoup parler d’elle dans d’autre pays, nous autre en Haïti, on ignore encore ce que c’est. Des femmes souffrantes décident de lever le voile.

L’endométriose c’est quoi ?

Selon Endofrance, un site spécialisé, l’endométriose est une maladie chronique qui touche une femme sur dix en âge de procréer en France. Elle consiste en la présence de tissus utérin en dehors de l’utérus. Bien que parfois asymptomatique, la maladie peut avoir plusieurs symptômes qui varient en fonction de la personne. Citons parmi les plus connus, les douleurs aigues au niveau du bassin lors des règles et également lors des rapports sexuels, elle peut rendre infertile et peut avoir des positions variées. Les causes de la maladie demeurent inconnues jusqu’à aujourd’hui. Cependant certains spécialistes pensent que des interventions peuvent favoriser son développement ou même le provoquer.  

 

Contacté à ce sujet, le docteur Patrick Jean-Louis, obstétricien - gynécologue spécialiste en sonographie, travaillant depuis environ 20 ans dans le domaine de la santé maternelle explique : « Si vous avez eu recours à un curetage (avortement) et qu'il y ait une rupture utérine, l'endomètre peut Se retrouver dehors et provoquer une endométriose ». D’autres interventions qui se pratiquent peu ou rarement en Haïti comme la transplantation de cellule endométriale peut également la provoquer.

 

Le quotidien des femmes qui en souffrent : une d’entr’elles nous en parlent.

« Un enfer, cette maladie fait de ma vie un enfer, nous a confiés Sonia une jeune femme dans la trentaine qui supporte depuis son adolescence cette maladie. Je suis toujours paniquée à l’approche de mes règles, parce ce que je sais que ces jours seront longs et très sombres, parce que je vais beaucoup souffrir poursuit-elle. Dans ces moments je suis comme paralysée, je ne peux ni marcher, ni me mettre debout. C’est inconfortable pour moi, tout le voisinage est au courant de mes règles. C’est difficile pour ma famille ; mes enfants ont très peur, mon mari également.

 

Quand on souffre de cette maladie c’est comme si on était épileptique, la douleur peut vous surprendre à n’importe quel moment. Vous ne pouvez pas rester seule. Quand j’étais plus jeune il m’arrivait de m’évanouir en pleine rue. Cette maladie est paralysante, je connais beaucoup de femmes qui en souffrent et qui dépensent leurs argents dans les remèdes de grands-mères. Il n’est pas normal que cette maladie reste taboue, toutes les femmes haïtiennes doivent savoir ce que c’est ».

 

On ne guérit pas de l’endométriose, on apprend à vivre avec …

Il n’existe pas de remède curatif pour l’endométriose. Les femmes souffrantes suivent un traitement hormonal qui aide à combattre la douleur. Elles peuvent également recourir à la chirurgie, dans ces cas-là, on enlève complètement les lésions. L’endométriose c’est comme un cancer, sauf qu’elle ne tue pas. Mais à coté de cela, elle peut vraiment vous pourrir la vie. Combien de femmes souffrent en silence ? Combien de foyer se briseront à cause de l’infertilité provoquée par cette maudite maladie ? Il n’existe pas encore de donnée statistique pour l’évaluer en Haïti. C’est pour cela que Dr Jean-Louis invite les femmes à voir leurs médecins.  Toutes les douleurs des règles ne sont pas dues au « fredi » et encore moins normales.

 

Alors si vous êtes alitées lors de vos règles. Si les comprimés n’apaisent pas vos douleurs. Si vous avez des règles à la limite de l’hémorragie, et si de surcroit vous avez du mal à concevoir. Sachez mesdames qu’il y a anguilles sous roches. Consultez votre médecin.



28932 vues