Une deuxième représentation sur scène pour « Dekò »

  • Par Hervia Dorsinville | jeudi 04 avril 2019
Crédit photo Cass Lafond

« Dekò », un spectacle pour la réappropriation du corps des femmes présenté par Vanessa Jeudi (chanteuse), Tafa Mi-Soleil (chanteuse), Dana Pierre Saint (chanteuse), Tasha Saint-Fort (chanteuse), Stéphanie Enauld (chorégraphe), et Gaëlle Bien-Aimé (metteuse en scène), aura une deuxième représentation sur scène le dimanche 7 avril 2019, à 6 heures de l’après-midi, dans la salle de l’Hôtel Royal Oasis, à Pétion-ville.

Il y a à peine cinq (5) mois de cela, c’est-à-dire en décembre 2018, « Dekò » un spectacle mêlant chant, danse, geste, ettambour pour mettre sur le feu des projecteurs la problématique de l’émancipation et de la libération du corps de la femme, a été présenté à Cool Corner Club. Les artistes, Vanessa Jeudi (chanteuse), Tafa Mi-Soleil (chanteuse), Dana Pierre Saint (chanteuse), Stéphanie Enauld (chorégraphe), et Tasha Saint-Fort (chanteuse), avec pour metteuse en scène Gaëlle Bien-Aimé (metteurs en scène et comédienne), ont utilisé ce spectacle, une production de « Bosal Mizik », pour mettre en avant la situation d’injustice, marginale et inacceptable que vivent les : femmes ouvrières, femmes paysannes,  « Madan Sara », « Machann manje kwit », lavandières ou servantes en Haïti.

 

La dernière fois, dans la note de remerciement des principaux collaborateurs/trices qui avaient contribué pour le réaliser d’une manière ou d’une autre, « Bosal Mizik » avait annoncé qu’il sera rejoué sur scène en 2019. Chose dite, chose faite ! Ce dimanche 7 avril, à 6 heures de l’après-midi, dans la salle de l’Hôtel Royal Oasis, à Pétion-ville, tous ceux et celles qui n’ont pas encore eu la chance d’y assister auront la possibilité de venir faire l’expérience une première fois. 

 

Et une seconde fois même, car il vaut le détour selon les participants qui étaient présents à Cool Corner Club. Alors Mesdames et Messieurs, les billets sont à 1250 gourdes, et vous pouvez passer prendre le vôtre à la pâtisserie Marie Beliard, l’Hôtel Royal Oasis ou Gamebox.   

 

Pour la deuxième représentation sur scène de « Dekò », Vanessa Jeudi nous a confié qu’il y aurait quelques changements par rapport au contenu du spectacle et les costumes. Mais les artistes seront les mêmes que celui du 7 décembre 2018. Aussi, pour cette fois-ci, ce ne sera pas « Bosal Mizik » qui va produire le spectacle, mais « Event City », une agence événementielle existant depuis 2016. « J’étais présent lors de la première représentation sur scène de ''Déko", je me suis dit qu’il méritait d’être rejoué et je m’y suis engagé à le faire. » : nous a appris, Capelleti Hugot Gabriel, l’un des responsables de cette agence. 

 

Rappelons que « Dekò » est un projet féministe, engagé, qui dévoile la souffrance des femmes doublement exploitées dans notre société. Il met en avant d’autres formes de violences envers les femmes, en déconstruisant la violence physique comme la seule violence, pour attirer notre regard sur les violences économiques de la société capitaliste clopin-clopant Haïtienne. 

 

Pour finir, ce spectacle est à la fois une remise en question des conditions de vie des femmes en Haïti, précisément celles appauvries, mais aussi une remise en cause du féminisme “dominant” à prétention universelle qui tend à s’installer ici. Et quant à l’attente des artistes, Vanessa Jeudi nous avoue que : « C’est une occasion de discussions et de réflexions. Je m’attends à ce que le public y trouve, ne serait-ce qu’un prétexte pour poser les problèmes liés aux genres en Haïti. » 

 

L’appel est lancé, elles n’attendent que vous, cher public.



129 vues