© %author%

Source photo : Dofen News

ACCES, le projet ambitieux de Christell J. Theolien

L’Association Cerbicienne de Crédit et d’Epargne Solidaire est une institution financière fondée par Christell Jehalleleel à Gressier. Le projet mené à la base par des étudiant-e-s de différentes facultés est créé dans un contexte particulier. On vous invite à en savoir davantage sur la ladyboss et son entreprise.

Dofen News : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs, lectrices ?

Christell Jehalleleel Theolien: Je poursuis actuellement des études à l’INAGHEI en sciences comptables. Je suis co-fondatrice de l’Association Cerbicienne de Crédit et d’Epargne Solidaire, (ACCES).

D.N : Qu’est-ce qui vous a poussé à mettre sur pied ACCES ?

C.J.T : ACCES évolue à Gressier. Dans cette commune, la majorité n’ont pas la culture de l’épargne particulièrement les jeunes qui évoluent dans le secteur informel. Donc, ils ont un constant besoin de financement pour leurs activités.

Néanmoins, les institutions financières présentes disposent beaucoup de restrictions au niveau de leurs politiques de crédit. C’est dans ce contexte qu’on a créé ACCES. Animée d’une volonté d’intégrer les jeunes de Gressier dans le monde des affaires et de faciliter les propriétaires des petites entreprises d’agrandir leurs services.

D.N : Comment ont été les débuts?

C.J.T : Nous avons commencé avec un modeste fonds et ceci dans un cadre assez restreint. Nos clients étaient nos proches (familles, amis, camarades). Notre équipe est formée majoritairement d’étudiants (En Statistiques, en Gestion, en Droit…). Nous n’avons pas eu à employer d’autres personnes lors de notre premier exercice, cela nous à éviter des sorties de fonds.

Actuellement, nous travaillons sur la gestion des créances et l’amélioration de notre système-marketing dans le but de fidéliser nos clients et d’augmenter notre part de marché.

D.N : Quelles ont été les difficultés rencontrées ?

C.J.T : La principale difficulté rencontrée est liée au recouvrement des créances douteuses. A la fin de l’exercice passée, on a eu trois. Dieu merci, on a pu les recouvrer. On a fait un bénéfice satisfaisant, correspondant à plus de 30% du capital investi.

D.N : Quelle vision avez-vous sur le long terme pour cette entreprise ?

C.J.T : Notre objectif est de faire d’ACCES une coopérative. Actuellement ACCES a une structure d’AVEC (Association Villageoise d’Epargne et de Crédit). Plusieurs experts nous a conseillé de garder cette structure avant de changer de statut, car il sera plus facile pour nous d’augmenter notre chiffre d’affaires et notre notoriété. Il y a aucune restriction légale liée à l’AVEC.

D.N : Lorsque vous avez appris que vous étiez sélectionnée pour AWE, avec quel sentiment avez-vous pris la nouvelle ?

C.J.T : J’ai vu le prospectus du programme AWE 2022 sur un groupe de whatsapp, j’ai tout de suite eu envie de postuler, ce que j’ai fait. Mais après avoir attendu plus d’une quinzaine de jours sans recevoir ni mail, ni appel, j’ai désespéré. Mais, un matin, pendant que j’étais en cours, j’ai recu un mail disant que j’étais retenue, j’étais enjouée.

Toutefois, lorsque j’ai appris que plus de 1000 personnes avaient postulé et qu’on avait choisi seulement 20 et que j’en faisais partie, j’étais encore plus contente de cette belle opportunité qui s’offre à ACCES et à moi.

D.N : Si vous voulez ajouter quelque chose, au plaisir.

C.J.T : L’expérience est jusqu’à présent totalement enrichisssante. Et encore grâce à cette magnifique équipe de CEDEL, l’intégration a été facile, je me suis tout de suite sentie chez moi, comme dans une famille. J’ai beaucoup appris des parcours de beaucoup d’entrepreneurs dont Daniella Jacques et Rock André.

Laisser un commentaire

Catégories