Photo soumise par Sabine Jean

Sabine Jean, une journaliste très obstinée

Sabine Jean est née à Pétion-Ville. Elle est la benjamine d’une famille de trois enfants élevés par une mère célibataire du nom de Léone Jean. Mariée à Luvens Etienne, elle est mère d’une petite fille, Lusah Séphora Etienne. Elle est une femme courageuse, conciliante, sympathique… Il y a tellement de qualités à apprécier chez elle qu’à force d’entendre tout le monde dire qu’elle est méfiante m’a fait hésiter à l’approcher. Pourtant son large sourire m’a vite invitée à lui parler.

Comment serait-elle parvenue à capter l’attention du public sans une formation assez solide? A cet effet, elle a fait ses études primaires au Collège Anne Marie Javoueh de Pétion-Ville et ses études secondaires au Collège Frantz Paillère et au Collège Mixte de Pétion-Ville. « Voir la femme haïtienne dans les espaces de décision » reste et demeure l’un de ses rêves qui motivent ses actions. Elle décrocha son diplôme en journalisme à l’Institut de Communication et des Relations publiques. Elle intégra la Radio Télévision Nationale d’Haïti où elle a fait pendant huit ans: la présentation du journal de la mi-journée, la rédaction et le reportage. Exercer le métier de journalisme ne se révèle pas tâche facile, surtout  pour les femmes que l’on confine souvent dans la mission de gestion du foyer. Toutefois, Sabine Jean continue à faire carrière dans le monde des médias. 

De 1996 à nos jours, son nom et ses mots n’en finissent pas de sonner fort. Sous le regard compétent du rédacteur Jean Claude Jean Baptiste, elle a eu l’opportunité de partager à travers la chronique « Paroles de femmes », sa passion de l’écriture. Pendant ans, elle a fait paraitre plus d’une cinquantaine d’articles.

De la radio à la télévision, sa compétence lui a valu une nouvelle promotion. Madame Sabine a été nommée coordonnatrice de la salle des nouvelles. En 14 ans de carrière elle a franchi  plusieurs étapes : journaliste sénior, présentatrice d’émission, cheffe de section chargée de retransmission en direct et coordonnatrice de la salle des nouvelles. Au final, ses performances lui ont permis d’obtenir une bourse d’études (2012- 2013) accordée par l’ancien président Michel Joseph Martelly, à l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille (France) où elle s’est spécialisée en journalisme de télévision.

Marvel Dandin, Phares Duverne, Marie Laurence Jocelyn Lassègue entre autres font partie de cette pléiade de leaders qui lui servirent de modèles. Chez ces journalistes chevronnés elle puise son inspiration et sa motivation en vue de briller dans ce métier qui requiert une grande passion et plein de sacrifices. 

Elle a fait face à bon nombre de défis mais elle reste fermement attachée à son rêve susmentionné: voir la femme haïtienne dans les espaces de décision. De ce fait, elle continue à garder la flamme et l’engouement nécessaires pour se faire valoir dans le milieu médiatique haïtien. À l’atteinte de cet objectif elle a déjà consacré 14 ans de sa vie et elle ne cesse d’encourager les femmes à mettre la main à la pâte du journalisme. 

Si certaines femmes, après avoir gravi pas mal d’échelons, oublient quelques-unes de leurs responsabilités. Par contre, Sabine Jean ne rate pas l’occasion d’accomplir ses devoirs familiaux. En dépit de ses occupations professionnelles, elle n’hésite guère à s’enivrer de la joie d’être en compagnie de sa famille. De surcroît, voyager et faire la connaissance d’autres cultures sont l’un de ses moments de détente favoris. Sabine Jean, par rapport à ses jalons déjà posés, pense devenir cette flamme étincelante de l’espoir qui fera rayonner Haïti.

Laisser un commentaire

Catégories